Isami, 4 Quai d’Orléans, 75004 Paris, France

Que dire d’Isami ? Voilà ce que je pensais en 2008 : « Il touche la perfection : riz, poisson, service et localisation (ile Saint Louis) ». Mais ça c’était avant mes deux voyages au Japon et la découverte de Sushi Ginza Onodera et Sushi Okuda. C’est vrai, certains des sushi que j’ai mangé en 2014 étaient encore très bon comme la coquille Saint-Jacques ou à l’oursin. La soupe miso et les légumes marinés aussi. Mais à part ça, les bulots en entrée n’étaient vraiment pas bon, un des maki tellement mauvais que je l’ai recraché (je crois que c’est la deuxième fois de ma vie que ça m’arrive), beaucoup trop de riz par rapport au poisson et surtout, l’accueil est déplorable. Je savais que le chef Katsuo Nakamuro avait parfois un sale caractère mais les choses sont bien différentes quand il s’en prend à vous. Je pense que, malheureusement Isami, ne devrait plus figurer dans la liste des meilleurs restaurants de sushi, loin de là. Son heure de gloire est derrière lui et c’est vraiment dommage.

Du Mardi au Samedi, de 11h à 14h et de 19h à 22h.

1-_DSC0024 1-_DSC0028 1-_DSC0037 1-_DSC0042 1-_DSC0043 1-_DSC0044 1-_DSC0049 1-_DSC0051 1-_DSC0053 1-_DSC0056 1-_DSC0061

Publicités

6 réponses à “Isami, 4 Quai d’Orléans, 75004 Paris, France

  1. Pingback: Berthillon, 31 Rue Saint-Louis en l’Île, 75004 Paris, France | Comité d'Evaluation des Cuisines du Monde·

  2. szabadsag sur tripadvisor :

    “Sinécure pour masochiste”

    J’avais lu certains commentaires étranges, comme celui du Gault et Millau qui dit « Ce temple orthodoxe de la cuisine nippone est sans doute, aux yeux de beaucoup, la référence en matière d’authenticité. Est-il besoin de l’accompagner d’un accueil et d’un service qui sont tout sauf chaleureux, on ne sait, mais visiblement cela aide, ou cela n’empêche pas, à remplir la salle. »

    Mais comme disait ma grand-mère: « l’expérience des uns ne sert pas aux autres ».
    Aussi j’ai voulu tenter par moi-même.

    Mon expérience en 5 points :

    *l’ambiance: décor spartiate, aucun design, exigu et froid. Quel gâchis de ne même pas avoir su profiter de la situation exceptionnelle du lieu (face à la seine). C’est peut-être ça le parti-pris d’orthodoxie dont parle le Gault et Millau ?!

    *la clientèle: rempli de gens guindés venus se la jouer « connaisseurs ». C’est comique, car en face, les hôtes sont aussi agréables que des geôliers. Logique: entre gens fades et désagréables on se comprend.

    *le service: accueil déplorable, sentiment d’etre victime de maltraitance.

    *La nourriture: vraiment zéro. Aucune gastronomie. C’est raide, plastique, gélatineux, froid et dégueu. C’est simple, en voyant le maître sushi à la face de Bishamonten tripoter des bouts de mollusques et poissons stationnant dans des bacs derrière le comptoir, j’ai juste eu l’impression d’assister à des travaux pratiques de dissection/vivisection !

    * le prix: tout simplement délirant.

    Conclusion: dommage que l’on soit obligé de laisser une étoile sur tripadvisor, car là c’est vraiment zéro pointé. Je n’ai jamais vu des restaurateurs manquer autant de respect à leur clients.

  3. Comme beaucoup j’avais lu les articles sur Isami tous plus laudateurs que jamais. Et en gros ils disaient tous la même chose:
    « meilleurs sushis de Paris, d’Europe, mais très mauvais service ».

    Il y a un an et demi, j’ai enfin pu y aller.
    Et là surprise: un service super prévenant, tout en politesse. Bon je n’ai pas eu à faire au chef que tout le monde décrit comme un ours, mais le personnel: rien à redire.
    On commande des sushis et un poisson grillé dans du marc de saké. En attendant la commande nous est servi un amuse-bouche. Des bulots et du foie de lotte. Cette entrée en matière était parfaite: les deux étaient délicieux.
    Je crois que le poisson grillé arrive aussi à ce moment. Là aussi il est superbe et nous nous régalons.
    Et puis il y a eu les sushis. Et là c’est la consternation: secs, à la imite du dessèchement, sans plus de goût que cela. Ajoutez à cela des makis préparés d’avance et vous imaginez à quel point je suis tombé de haut! Le pire étant le temaki d’anguille que je commande: il n’a même pas la forme conique, il est juste grossièrement roulé et comble du comble : le poisson a encore des arrêtes.
    Rétrospectivement, je me rends compte que j’aurais dû me plaindre… mais en tout cas, c’est sûr je n’y retournerai pas et j’irai ailleurs où on mange mieux pour pas plus cher.

    • Tu es gentil : les bulots sont une fois sur deux dégueu ! Le service est gentil mais froid, cela ne mets pas de bonne humeur de servir un ours 😉
      Pour les makis tu comprends pourquoi j’en ai recraché un.

  4. Pingback: Tsukizi, 2 Bis Rue Ciseaux, Paris, France | CECJ 2·

  5. Pingback: Tsukizi, 2 Bis Rue Ciseaux, 75006 Paris, France | CECJ 2·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s