Cours de Cuisine – Kakiage @ Manekineko de Montmartre, 1 Rue Garreau, 75018 Paris, France

Pour ceux qui me connaissent, je suis peut-être un photographe ou un gastronome mais certainement pas un cuisinier. Heureusement, ma femme a pris ma place et sous les conseils avisés de Tomoko, la propriétaire de la boutique Manekineko, j’ai pu apprendre à réaliser des Kakiage. Qu’est-ce c’est me direz-vous ? Pour vous expliquer simplement, il s’agit du Tempura que l’on mange à la maison. Mais qu’est-ce qu’un Tempura me demandez-vous ? Lorsque les Portugais arrivent au Japon en 1543, ils introduisent l’huile et les fritures au pays du Soleil Levant, et n’arrêtent pas de répéter « temperatura » pour température, ingrédient essentiel de la cuisson, que les Japonais finissent par entendre Tempura. En effet, la langue Nippone capte facilement les nouveaux mots étrangers pour les retranscrire comme le Français « coup d’état » qui devient Kudeta (クーデター). Mais je m’égare. Littéralement, Kakiage signifie « mélanger » (kaki) et « frit » (age). La difficulté du Tempura réside dans le choix des ingrédients : un magnifique crevette, un beau morceau de légumes… C’est souvent cher alors que dans le Kakiage vous pouvez prendre ce que vous voulez et le couper en lamelles : carottes, haricot verts, oignons mais aussi des crevettes, des moules, des coquille Saint-Jacques. Une fois les ingrédients découpés, il faut les mélanger avec de la farine type 45, de l’eau gazeuse et du Dashi (bouillon composé de bonite et de Kombu, essentiel en cuisine Japonaise). Faîtes les frire jusqu’à ce qu’ils deviennent de la couleur d’un renard, servez dans un bol de riz et c’est prêt ! Là où j’ai vraiment apprécié la leçon de Tomoko c’est qu’elle nous a appris toute l’histoire des fritures dans son pays et surtout qu’elle nous a fait réaliser les recettes : une fois pour déguster sur place et une seconde fois pour emporter. La répétition est essentielle pour apprendre et cela permet vraiment de retenir la recette. Ne plus, du plat principal nous avons aussi appris à faire une Salada composée de salade, thon, jambon et oignons avec une sauce au miso, à l’huile de sésame et au vinaigre de riz. Le mélange thon-jambon blanc paraît audacieux mais il est en réalité délicieux, je vous le conseille vraiment. J’ai appris aussi que les Japonais mangent des légumes crus que très récemment car l’engrais utilisé était humain ce qui provoquait des maladies ! Pour la boisson vous tenterez le thé d’orge Mugicha aux saveurs torréfiées intenses mais sans caféine. Son goût en décontenancera plus d’un mais c’est bon pour la santé car cela fluidifie le sang. En bref, Tomoko est une excellent cuisinière qui vous fera découvrir la cuisine d’Osaka dans la bonne humeur et l’efficacité.

Le programme des cours :

http://manekinekodemontmartre.over-blog.com/

TomokoThé d'orge_DSC4901 _DSC4846 _DSC4818  _DSC4840 _DSC4825 _DSC4850 _DSC4890  _DSC4824 _DSC4831 _DSC4828 _DSC4877 _DSC4853 _DSC4843 _DSC4892 _DSC4812 _DSC4874 _DSC4909

Publicités

3 réponses à “Cours de Cuisine – Kakiage @ Manekineko de Montmartre, 1 Rue Garreau, 75018 Paris, France

  1. Pingback: Cours de Cuisine – Korokke @ Manekineko de Montmartre, 1 Rue Garreau, 75018 Paris, France | CECJ 2·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s