Kimura (le midi), 38 Rue Pernety, 75014 Paris, France

Kimura est la bonne surprise cet hiver froid et brumeux.  Quel plaisir d’aller se réchauffer au comptoir de ce délicieux restaurant pour savourer un bon thé vert chaud et une soupe miso brulante avec un zeste de Yuzu, cet agrume Nippon de saison. Ensuite, nous avons pris de l’anguille, et un Chirashi. L’Unagi était plutôt bonne mais le poisson cru juste parfait : la fraîcheur des poissons bien sur (la seiche était fondante, ronde, langoureuse) mais surtout le riz parfait. Encore une petite touche de citron du Soleil Levant dessus et le plat touche à la perfection. C’est alors que ma surprise fut encore plus grande quand la patronne me dit que son mari n’est pas chef sushi mais… de Kaiseki. Cette cuisine qui change selon les saisons et fut dégustée par les samouraïs est en effet très difficile à réaliser. Rajoutez des légumes bio, il ne me reste plus qu’a y retourner un soir pour tenter l’expérience.

Du Mardi au Vendredi de 12h30 à 14h et de 19h à 22h, le Samedi et le Dimanche de 19h à 22h.

_DSC1778-001 _DSC1773-001 _DSC1775-001 _DSC1763 _DSC1792-001 _DSC1783-001 _DSC1765-001 _DSC1776-001 _DSC1777-001 _DSC1772-001 _DSC1771-001

Publicités

19 réponses à “Kimura (le midi), 38 Rue Pernety, 75014 Paris, France

  1. Ca y est il est devenu accro au yuzu ! j’ai programmé un article sur un sorbet au yuzu mais il faut attendre un peu…. hahaha

  2. Pingback: Rue des Thermopyles, 75014 Paris, France | Comité d'Evaluation des Cuisines du Monde·

    • Rah désolé ! Parfois je regrette de faire saliver les gens en dehors des repas ! Mais merci pour ces compliments, ça me fait plaisir.
      Je vais y retourner un soir donc il y aura un second article : le soir c’est kaiseki donc rien à voir !

      • Avec plaisir ! Désolé, je suis entrain d’inonder votre blog de commentaires et de likes, il est vraiment bien !

      • C’est très gentil merci ! Il faut maintenant que j’ose amener mon réflexe au restau plutôt que mon iphone 😉
        Et il faut me tutoyer hein !

      • Ok réflexe pour vous désolé !
        A propos de reflex, j’ai deux appareils, un Sony NEX7 et un Nikon D800. Bien que je préfère les photos du Nikon, je prends souvent le Sony bien plus discret. Un gros appareil provoque deux réactions : la haine ou l’admiration.
        J’ai du m’enfuir d’un restaurant où le gérant m’a accusé d’espionnage industriel (sic) car il était menaçant. Je peux te dire que le lundi j’ai appelé le patron et il s’est excusé direct.
        Je n’aime pas me présenter en tant que blogueur dès le début, ça change l’attitude des restaurateurs et j’ai un service meilleure que les autres clients, ce n’est pas juste.

      • Non sérieusement, de l’espionnage ?! Dingue ! Je sais que ça agace certains restaurateurs. Il faut dire que j’ai déjà vu quelqu’un monter sur une chaise pour prendre en photo la table entière !!
        Moi j’ai un canon 600D mais je trouve que c’est vraiment déplacé… J’essaierai un jour quand même, avec l’autorisation du patron pour ne pas me faire chasser 😉
        Oui je comprends que se présenter d’office change le comportement et cela fausse l’expérience. De mon côté, je fais ça en dilettante alors je fais profil bas. Mais j’ai cru comprendre que tu avais ce blog depuis très longtemps…
        D’ailleurs, je me posais la question : tu as vécu au Japon ou c’est une passion qui t’es venue ici ?

      • Il s’agissait d’une pizzéria « al taglio », à la coupe comme cela existe à Rome depuis 30 ans et à Paris depuis 5 ans… C’est vrai que le concept à exploser mais ce n’est pas parce que je vais prendre trois photos de leurs pizzas pourries que je vais être capable de recréer le concept, il faut être sérieux ! Et puis même, j’ai une bonne mémoire, il me suffit de regarder les lieux pour les recréer ensuite si je voulais… Manque de bol sur le leur site web, il y a les noms de tout le staff et du directeur, il m’a été facile de rappeler après… Comme j’ai dit au patron, le secret de ses pizzas c’est sa pâte (c’est un ancien boulanger) et je ne suis pas allé dans ses cuisines prendre la recette…
        Des lieux comme la Durée ou certaines pâtisseries qui me disent qu’il ne faut pas prendre de photos, j’ai de plus en plus envie de ne pas obéir. C’est ridicule. Tu achètes le gâteau et tu le mitrailles chez toi ensuite !
        Les gens qui vivent dans la peur sont des gens qui ne souffrent pas la critique et qui ne savent pas évoluer. Si tu te fais copier, et bien, tu prouves que tu es plus intelligent et tu fais mieux. Sinon, tu meurs et ça veut dire que ce que tu faisais c’est nulle en fait !
        Je te conseille d’aller dans des restaurants tenus par des Asiatiques avec ton Canon, eux ils aiment la photo, adorent en prendre et jamais ne t’embêteront avec ça.
        Je n’ai pas à demander ou pas ce que je prends, nous sommes dans un pays libre et ce que je prends en photo n’appartient plus au restaurateur mais au photographe, car la photo c’est une interprétation du réel. La jurisprudence, en tout cas aux USA, est très claire là dessus.
        La photo c’est le métier de certaines personnes et en vivre n’est pas facile, surtout avec le web où une photo est vite volée. C’est pourquoi j’ai rajouté mon watermark sur toutes mes photos depuis 2 mois.
        C’est gentil de me comparer à un pro, mais moi aussi c’est un passe-temps… Qui a pris de grandes proportions ! Je ne suis pas rémunéré et jamais invité par les restaurateurs alors que je leur fais de la publicité gratuite. J’arrive à un stade où il faudrait quitter WordPress et mettre de la publicité sur mon site. Il y a aussi de nombreuses idées que j’ai mais que je ne peux réaliser n’ayant pas les compétences techniques. 2015 sera l’année de l’évolution !
        Je n’ai jamais vécu au Japon mais je suis de la génération Dorothée et ayant été dans une école internationale, j’ai eu la chance d’avoir un camarade Japonais qui m’a laissé gouter son bento quand j’avais 5-6 ans… Après j’ai fait de l’aïkido, du judo, dessiné des manga quand les gens méprisaient les « dessins animés Japonais » et tenté les vrais sushi il y a 20 ans.
        Et toi comment t’es venue la passion pour le Japon ? L’idée de faire un blog ?

      • Ce que tu dis est vrai, la photo est un art et le plus souvent leurs plats sont sacrément mis en valeur. Ils devraient se réjouir de la publicité gratuite !
        C’est drôle que tu parles de ton copain qui t’a fait goûté son bento… Ma sœur avait une copine vietnamienne quand on était gamine ce qui nous a peut-être donné cette furieuse envie de découvrir l’Asie. Car pour moi, ce n’est pas tant le Japon que l’Asie du Sud Est que je sillonne depuis (aïe aïe aïe ça fait mal de le dire !) une 20aine d’années.

      • Quant au blog, c’était juste un soir de beuverie pendant lequel l’idée m’a été suggérée. J’ai trouvé ça rigolo et finalement je suis devenue accro !

      • Mdr ! Moi c’est à cause de ma sœur qui m’a dit qu’il fallait que je fasse quelque chose de toutes ces photos de plats que je prenais en permanence !

  3. Pingback: Kimura (le soir), 38 Rue Pernety, 75014 Paris, France | CECJ 2·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s