Akasaka, 9 Rue Nicolo, 75016 Paris, France

Ridicule ! Je sais qu’Akasaka est un restaurant d’habitués et que je ne vais pas me faire que des amis en vous disant ce que je pense de cette adresse, mais je ne suis pas là pour faire plaisir. Le restaurant existe depuis 1986. Mais pas que. La décoration, les banquettes, les tables, la vaisselle, tout date de 1986. D’habitude le côté suranné d’un restaurant ne me dérange pas, mais là, les prix, eux sont bien de 2016 : 80€ le menu Kaiseki. D’ailleurs, le Kaiseki c’est l’équivalent Français de la « Haute Cuisine » avec de nombreux petits plats. Nous sommes très loin d’un tel niveau d’excellence. La première entrée, facturée tout de même 20€, comporte du soja frit, un pâté de poissons, du calamar trop dur et du foie de lotte sans saveurs. Aucun intérêt. Le second plat du menu ce sont des rouleaux de bœuf avec du Shiso : viande trop dure. Aucune saveur et difficile à mâcher. Puis la soupe Miso aux saveurs trop bizarres, à la fois vinaigré et fumé. Zéro. Enfin, les Sushi ; je m’attendais à l’excellence d’un Sushi B mais là, même Ogoura, ma cantine rue Sainte-Anne fait mieux : riz collant et trop cuit, poissons découpés à la hache et Maki mal fermé. Le tout posé à la va vite sur un plateau avec un design Chinois de ma grand-mère. C’est vraiment dommage car le poisson était très bon et frais. Ma conclusion : soit le chef manque de motivation, soit il faut qu’il retourne au Japon pour se faire former car franchement c’est honteux de préparer des Nigirizushi aussi mal fait. A éviter.

_DSC2209 _DSC2236 _DSC2198 _DSC2216 _DSC2192 _DSC2196 _DSC2185 _DSC2199 _DSC2217 _DSC2219

Publicités