Oïshinoya, 24 Galerie Montmartre, 75002 Paris, France

[FERMÉ]

Oïshinoya est la nouvelle adresse situé juste à côté du GyozaBar dans le passage des Panoramas à Paris. D’ailleurs c’est la même équipe qui a le Passage 53. Ici, on déguste des Donburi, c’est fameux bols de riz recouvert de viande porc ou de bœuf (Butadon ou Gyudon). Même si j’ai trouvé les portions un peu petites et qu’il y avait beaucoup d’oignons, il faut bien reconnaître que c’est très bon. Ajoutez-y une pointe de YuzuKosho (piment de Yuzu, ce fameux agrume Japonais) et vous obtiendrez un mélange subtil et raffiné. Pour les plus fortunés d’entre vous, vous pouvez remplacer le bœuf par du Wagyu, le fameux « bœuf de Kobé », qui vient d’ici de la préfecture de Miyazaki. Ici c’est un producteur, Muneharu Ozaki, qui fournit des bêtes d’exception. Qui dit exception, dit hors de prix : 30€ au lieu de 16€ pour du bœuf traditionnel. Déjà que les grands bols ne m’ont pas complétement rassasié, je ne vous conseille pas le petit. Pour les amateurs de bière, ils sont de la Kagua aux arômes de Yuzu .L’accueil est sympathique, moitié Européen, moitié Japonais. A essayer sans hésiter malgré tout.

Du Lundi au Samedi de 12h à 14h30 et de 18h30 à 23h.

_DSC2624 _DSC2628 _DSC2629_DSC2641 _DSC2632 _DSC2635 _DSC2638  _DSC2642 _DSC2643

Publicités

5 réponses à “Oïshinoya, 24 Galerie Montmartre, 75002 Paris, France

  1. Le boeuf de Kobé en vaut-il vraiment le coup ? Ou aurais-tu d’autres adresses à nous conseiller ? On souhaiterait tellement le tester, depuis le temps !! Cette histoire, c’est un peu comme toi et les ceviches, haha 🙂

    • C’est une très bonne question ! Dans ce genre de plats, je ne pense pas… Je pense qu’il faut le manger en shabu shabu, juste posé sur le grill et retourné. C’est très gras et vite écœurant ! J’en avais mangé chez Jipangue qui propose des barbecues Coréens à la Japonaise (tu me suis?!), mais c’est rare qu’il y en ait. Pour moi c’est un plat surfait comme la truffe et le caviar (je suis dur hein!).
      Ah les ceviches ! On ira à une adresse que tu connais (j’ai répondu enfin à ton mail)

  2. Il est un peu dommage de trouver l’erreur sur un blog qui affirme juger l’authentique cuisine japonaise, d’autant que c’est martelé dans le resto : le boeuf servi – hors de prix – chez Oishinoya est certes un boeuf wagyu, mais il n’a rien d’un boeuf de Kobe… S’il il est si (trop ?) cher c’est que c’est du boeuf produit par Mineharu Ozaki – une star du Wagyu semble-t-il qui a mis 30 ans à produire un boeuf parfait… Mais son élevage est localisé dans la préfecture de Miyazaki soit bien loin de Hyogo et donc de Kobe où est exclusivement produit le boeuf de Kobe (le plus prisé des boeufs wagyu en somme) :). Voilà pour petite précision. Sinon je trouve qu’Oishinoya ne tient pas franchement la comparaison – ni niveau tarif ni niveau sapidité – avec Issé Izakaya ou Kunitoraya pour ce qui est des donburi (plus généreux et mieux assassiné), heureusement il y a le yuzukosho qui est renversant ! Non 🙂 ?

    • C’est vrai, ce n’est pas du bœuf de « Kobe » mais tous mes lecteurs ne sont pas spécialistes ! Donc c’est un raccourci pour qu’ils comprennent plus facilement.
      Oïshinoya, comme sa maison-mère, le Gyoza Bar sont trop chers, pas aimables et arrogants.
      Je voulais y retourner pour refaire des photos des gyoza juste après le donburi. Je me suis fait recaler car on ne peut pas prendre 12 gyoza pour deux ! Les rapiats.
      Oui le YuzuKosho est très bon.
      Dans ta liste, tu oublies Lengué !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s